Sécurité en republique dominicaine


Tout contact avec la police et la justice doit systématiquement être signalé à l’Ambassade de France sans délai.

La délinquance en République Dominicaine reste à un niveau très bas, c’est encore une des plus basses d’Amérique Latine. La République dominicaine connaît néanmoins une progression importante de la délinquance qui concerne non seulement les Dominicains mais également les touristes et les résidents étrangers. Les touristes constituent des proies faciles pour les voleurs, qui parfois, en cas de résistance des victimes les menacent d’une arme blanche ou à feu. Il est recommandé aux voyageurs d’observer la plus grande prudence au cours de leur séjour.
En cas de tensions sociales, notamment de manifestations, il convient d’éviter de se rendre dans les quartiers défavorisés. Les trajets aéroports-zones touristiques sont déconseillés les jours de grève, sauf dans les zones à proximité immédiate d’un aéroport.

Dans ce contexte, il est conseillé de : conserver avec soi des photocopies du passeport, de la carte nationale d’identité et du billet d’avion et de placer les originaux en lieu sûr (le coffre individuel à l’hôtel, par exemple, à condition de ne pas en laisser la clé dans sa chambre). En cas de perte ou de vol de l’un de ces documents, l’établissement d’un laissez-passer ou d’un nouveau passeport en seront facilités.
S’assurer auprès de sa banque, avant le départ, des possibilités de transfert d’argent en cas de vols.
Ne jamais laisser l’empreinte de sa carte de crédit chez un commerçant, au risque de voir son compte débité de sommes détournées par des personnes peu scrupuleuses. Des cas de détournements de fonds à l’insu des détenteurs de cartes jusqu’à 3000€ ont déjà été dénoncés auprès de l’ambassade de France.

Le camping n’est guère pratiqué en République Dominicaine, le camping sauvage est à déconseiller.
Les touristes se déplaçant par voie terrestre sont invités à ne pas s’arrêter pour prendre en charge des individus qui leur feraient signe, car plusieurs ont été abusés par des auto-stoppeurs qui sont en réalité des délinquants, souvent déguisés.

La circulation étant dangereuse, la prudence est donc de mise. Il est fortement déconseillé de louer une voiture sans chauffeur. En cas d’accident, de sérieux désagréments sont à attendre (y compris l’incarcération). Il est fortement déconseillé de rouler la nuit en dehors des villes.

Par ailleurs, il est de plus en plus fréquent que des policiers peu scrupuleux tentent d’extorquer aux vacanciers une somme d’argent en cas d’accrochage ou en arguant d’une contravention au code de la route pour des infractions que vous n’aurez pas forcément commises.Il est conseillé, au volant, de verrouiller les portes de son véhicule, et cela, même en cas de stationnement de courte durée.Aussi, le taxi peut être une solution alternative beaucoup plus intéressante.


En cas de problème, la police touristique (Politur) est censée vous prendre en charge (tél. : 809-686-8639).
Numéros d’urgence
Et quel que soit le type d’urgence, le numéro à contacter est le 911.

En tout état de cause il est fortement recommandé à tout ressortissant français qui serait convoqué au poste de police de se faire accompagner d’un avocat (attention !!! de nombreux avocats ne présentent pas de garanties de probité et d’efficacité) ou d’une personne de confiance et d’en informer immédiatement l’ambassade.

Pensez à lire l’article sur le tourisme sexuel en republique dominicaine ainsi que celui sur la drogue en république dominicaine

Laisser un commentaire

Recherche