Tourisme sexuel en république dominicaine

La République dominicaine est devenue en quelques années la première destination touristique dans les Caraïbes. Mais la médaille a son revers.


Sans être une destination « sexe » à proprement dit, avec l’essor du tourisme de masse et l’afflux de touristes, le secteur informel de la prostitution s’est fortement développé en République dominicaine .
Sans être aussi outrageusement offerte que dans certains pays asiatiques, la prostitution reste néanmoins présente en particulier dans les stations de Sosua et Boca Chica, quoique limitée aux bars spécialisés, généralement en soirée. Bien que la prostitution reste tolérée, le gouvernement actuel cherchant  à revaloriser l’image de marque du pays a heureusement fait diminuer cette tendance avec un effort tout particulier dans le domaine de la protection des mineurs. Aujourd’hui les stations les plus réputées pour leur prostitution, ont été « nettoyées » et redeviennent un peu plus fréquentables.

En République Dominicaine, les abus physiques, psychologiques ou sexuels contre des mineurs sont passibles de 2 à 5 ans de prison. Les violations sexuelles sur mineurs sont passibles de 10 à 20 ans de prison.
En tout état de cause il est fortement recommandé à tout ressortissant français qui serait convoqué au poste de police de se faire accompagner d’un avocat (attention !!! de nombreux avocats ne présentent pas de garanties de probité et d’efficacité) ou d’une personne de confiance et d’en informer immédiatement l’ambassade.

tourisme sexual republique dominicaine

Laisser un commentaire

Recherche